peintures ou dessins

Creation date : 10/01/2018
Modification date : 19/03/2018
  • Location: París, France
peintures ou dessins

Inspirés par le lieux, des dessins, des peintures, du numérique ou sur les murs.

Propositions artistiques en échange de la résidence (oeuvres, cours, ateliers, dîner, concert...) : Dessins, peintures.
Description environment are you looking for ( nature, urban, other…) : urbain ou nature charme.
Describe your projects for a residence : Création visuel selon mes envies du moment.
Personal website : antoinettefleur.fr
Professional website : antoinettefleur.fr
Description of the type of workspace needed (office, studio, rehearsal space…) : Atelier, maison...

Similar ads

  • Interdisciplinary Performance Artist
    Interdisciplinary Performance Artist
    Visual arts - Paris (France) - 27/04/2020

    I am a young Franco-American artist working particularly in the domain of performance-- but across many disciplines. I received a Bachelor's degree in Fine Art from The Cooper Union in New York City (2013), during my four years I studied abroad at l'École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris, then later pursued a Masters degree in Creative Industries at l'Université de Paris VIII Vincennes-Saint-Denis, followed by a third degree from l'École Nationale Supérieure d'Art de Paris-Cergy where I received my "license en arts plastiques avec félicitations" and am now completing my 5th year (graduation has been postponed to October 2020 du to the COVID19 pandemic). In 2017 I also completed a program in Improvisational Acting at the Upright Citizen's Brigade Theater company in NYC. I have been dancing all my life. Since 2016, I have been teaching yoga classes in Paris and then trained in Sri Lanka for four months in 2019. Besides all that, I'm a traveller at heart and above all, a creative spirit always open to new experiences. My work toys with language and perception in performances that occupy the gray area between art and theatre, between dance and education, between science and technology. Many of my performances are conceived in-situ, and thus numerous references and elements in the dialogue are based on the immediate surroundings. I use the rhetoric of storytelling to anchor the audience in the present and eventually reveal a larger theme at play. Currently, I'm using my art to explore and voice my deep concern for the health of our planet and the health of our bodies : how modern day life (consumption, capitalism, the chain of production, the internet, and tech) is contributing to and/or addressing the growing problem. Every space I work in is transformed into a playing field, a stage, or a launch pad for discussion, where humor and playful use of props, sounds and physical action are employed to illustrate the subject of the piece. I have shown my pieces at le Centre Pompidou, Le Frac Nouvelle-Aquitaine MÉCA, La Cité Internationale des Arts - Site Montmarte, le Centre Crédac, la Fondation Kadist, Les Magasins Généraux, la Panacée Centre d'art Contemporain de Montpellier, le Salon de Montrouge, au FIAC, à Paris Internationale, and in many other venues in Europe and the United States. I was selected for the 3rd edition of ARTAGON in 2017 and then again for ARTAGONLIVE in 2019. Because of the COVID19 outbreak, I had to stop working and also had to leave my apartment in Paris where I’ve lived for seven years. I am currently staying with friends in Nice, France. I was born in and grew up in NYC -- though, these days, everywhere and nowhere is my home!

  • Chercher Résidence Duo D’artiste
    Chercher Résidence Duo D’artiste
    Visual arts - Paris (France) - 08/11/2019

    Nous sommes un duo d'artiste sortant d'une résidence d'un an à la cité des arts de Paris. Nous souhaitons être au calme dans la nature pour préparer nos futurs projets et prendre le temps d'écrire. Nous travaillons principalement sur des questions politiques et sociales, en utilisant les médiums de la sculpture, la performance, le théâtre, la musique et l'écriture. Nous avons 26(Flora) et 24(Victor) ans, mais travaillons déjà beaucoup et avons montré notre travail notamment à la Biennale d'art contemporain de Lyon, aux Subsistances Lyon, à la cité internationale de Paris, au salon de Montrouge etc. Nous sommes sérieux et propres, pour nous ce temps de résidence est pensé comme un temps de réflexion (lecture, écriture) en vue de la préparation d'un projet pour l'Ircam - Centre Pompidou.

  • CORPS /photographie (video) Danse, Laque, Textile
    CORPS /photographie (video) Danse, Laque, Textile
    Visual arts - Paris (France) - 12/08/2019

    " Louise Dumont, née en 1990 à Guéret en Creuse, vit et travaille à Paris. Membre du collectif Action Hybride. Artisan laqueur, diplômée de l’Ensaama, Louise travaille avec son œil et ses mains, couleurs et effets, profondeur et brillance, sensualité et richesse. Si son métier consiste à restaurer les antiquités asiatiques, sa photographie pourrait faire allusion à la technique japonaise qui, en sublimant les fissures de céramiques par une réparation visible et ornementale au moyen de laque et de poudre d’or, met en valeur leurs histoires. Symbole et métaphore de la résilience, l’art du kintsugi invite à reconnaître la beauté qui réside dans les choses simples, imparfaites, et atypiques. Sensible à l’œuvre d’Antoine d’Agata, Berlinde de Bruyckere et Francis Bacon, le corps - nu, brut - est au cœur de son motif photographique. La chair comme matière et l’ombre pour sculpter. Louise Dumont scrute, entaille, détaille, met en lumière des particularités épidermiques, que certains appelleraient imperfections ; cicatrices, cellulite, vergetures, rides, hématomes, éphélides… En s’approchant au plus près et/ou en bouleversant la lecture originelle de l’image, elle aime tendre vers l’abstraction. Désir que l’œil se trouble, se perde dans un amas de tissus, de muscles et de graisses, que les organes deviennent indéfinissables et le genre imprécis. Avec ses corps sans visage, créatures aux formes et aux couleurs propres, charnus ou squelettiques, titanesques, flexibles et meurtris, à la peau opaline ou mordorée, elle se crée une espèce d’identité universelle, un corps commun dans lequel chacun.e peut se projeter. Un corps aux milles histoires. La chair mise à nue, photographiée, noème du « ça-a-été », se veut aussi garante poétique de l’égalité face à la mort, tel un memento mori. Rarement pratiqué à visage découvert, l’autoportrait est récurrent dans son travail. Elle use de procédés tels que masques, maquillage-camouflage, textures. Cet exercice se caractérise souvent par un jeu du hasard et des métamorphoses. Cette alchimie entre danse et lumière stroboscopique - qui permet en quelque sorte de saisir le mouvement au vol et ainsi de multiplier ses « moi » –, calculs et abandon, spontanéité et patience, résonne comme une sorte de transcendance, vestige presque immatériel de son passage terrestre. Ses images se sont greffées à des expositions collectives en France et à l’étranger, notamment à Paris, Berlin, Dublin, Livourne, Venise aux côtés d’œuvres d’artistes tels que H.R Giger et David Lynch."