Sculpteur Makonde

Date de publication : 18/09/2018
Date de modification : 18/09/2018
  • Emplacement: Lisboa, Portugal
Sculpteur Makonde

Je m’appelle Malenga et je suis artiste plasticien et musicien.

Je suis né au Mozambique et j’ai près de 40 ans – on ne sait pas vraiment la date précise de mon anniversaire. Je suis de la tribu Makonde et le Shimakonde est ma langue-mère. Je parle aussi de Swahili, le Portugais et un peu de Anglais – pas trop le Français malheureusement.

Je suis plutôt sculpteur, même si je m’aventure souvent dans la peinture et me considère plutôt un bon musicien et très bon compositeur. Je travaille le bois en utilisant les techniques traditionnelles de mon peuple que j’ai appris avec mon père, lui aussi sculpteur. Mais j’ai aussi fréquenté le cours de Beaux-Arts de l’Université du Porto, au Portugal, alors que trouve que mon travail est de plus en plus universel.

Comme peintre je suis intéressé au mouvement et à la palette forte et contrastante de ma région. Mais la musique m’a toujours intéressé. Quand j’étais petit et habité dans un petit village au nord du Mozambique, je ne savais pas qu’on pouvait étudier la musique. C’était plus tard, au Maputo que j’ai vu pour la première fois une école de musique. La j’ai étudié le piano et la guitarre classique, mais ce n’était que beaucoup plus tard, déjà au Portugal, il fait 5 ans, que j’ai commencé à faire ma propre musique. J’ai près de 50 chansons maintenant, et je joue souvent au Portugal.

Je suis presque marié avec Maria, une portugaise d’une trentaine d’années qui est en trend d’écrire ce texte. Elle parle aussi l’Anglais, l’Espagnol et le Portugais, bien sûr. Elle écrit comme métier, mais travaille aussi en design graphique. Tous les deux on a un très beau jeune garçon de 3 ans, qui se ressemble beaucoup à moi. Il s’appelle Ntimashi – «Cœur Sincére ».

Propositions artistiques en échange de la résidence (oeuvres, cours, ateliers, dîner, concert...) : D’entre mes capacités, vous pouvez choisir ce que vous voulez: des sculptures, peintures, une chanson… Des classes de sculpture, de guitare, un concert… ce que vous voulez vraiment !
Description du lieu recherché (nature, urbain, autre) : J’aimerais plutôt la campagne, mais c’est pas obligé.
Quels sont vos projets de résidence ? : Je veux préparer ma première exposition en France. Je n’ai pas encore un endroit oú exposer et j’aimerais bien faire des contacts pendant que je suis en France. Cependant je veux aussi continuer on projet musical et, si possible, faire des concerts.
Site web professionnel : http://makondeart.wixsite.com/malenga
Description du type d’espace de travail souhaité (bureau, atelier, salle de répétition…) : Je vais voyager avec ma femme et notre enfant, et on voudrais bien avoir de l’espace pour tous les trois. Comme je travaille en bois, c’est préférable d’avoir un espace spécifique pour travailler, comme un petit atelier ou une pièce ou je peux faire du bruit et poudre sans déranger personne.

Annonces similaires

  • Humanistic, Caroline Cackowski
    Humanistic, Caroline Cackowski
    Arts plastiques - Mazières En Gâtine (France) - 11/01/2023

    Bonjour, mon est Caroline CACKOWSKI. Je suis artiste-peintre. Je suis à la recherche d'un lieu pour créer une un travail de recherche-création pour une nouvelle exposition. Ce travail pourrait durer 6 mois renouvelable tous les 6 mois pour une durée totale de un an et demi. Le titre de cette exposition de peinture serait "Humanistic" : conception de 10 grans formats 200 x 300 cm en peinture. Je suis la recherche d'un lieu de résidence plutôt en France (ou pays limitrophes).

  • Besoin De Bretagne
    Besoin De Bretagne
    Arts plastiques - Vienne (France) - 28/12/2022

    besoin de peindre la bretagne

  • Résidence
    Résidence
    Arts plastiques - Toulouse (France) - 17/12/2022

    Bonjour, Je travaille en ce moment sur la calligraphie et plus particulièrement j'essaye de travailler une forme de calligraphie "crypté" que j'appelle "cryptographie", où je cherche à complexifier le dessin de la lettre jusqu'à qu'elle devienne illisible, pour ne garder que le rythme de l'écriture et l'intention derrière les mots. D'origine en partie vietnamienne, je commence à intégrer la calligraphie vietnamienne dans mon travail avec une volonté décoloniale.